Qu'est ce que le mix énergétique ?

  1. Un composé de différentes énergies 

Pour subvenir à ses besoins énergétiques, chaque pays utilise dans des proportions différentes les énergies dont il dispose (solaire, éolien, pétrole, charbon, gaz naturel, etc) : c’est le mix énergétique.

La composition du mix diffère selon les pays, les régions, les entreprises. Elle varie en fonction des ressources disponibles sur le territoire, des besoins énergétiques à couvrir et des politiques établies.

A l’échelle du monde, le mix énergétique est dominé à plus de 80 % par les énergies fossiles, limitées et non renouvelables (pétrole, gaz naturel, charbon). Face aux enjeux environnementaux et aux politiques de lutte contre le réchauffement climatique, les mix énergétiques sont appelés à évoluer dans les prochaines décennies.

2. Un premier pas dans la transition énergétique

Le mix énergétique est le meilleur moyen de diversifier les sources d’énergie et de réduire la dépendance aux énergies les plus polluantes.

Dans la loi de transition énergétique (2015), le gouvernement français s’est fixé comme objectif d’augmenter à 32 % la part des énergies renouvelables à horizon 2030 (solaire, éolien, géothermie, biomasse, hydroélectricité, etc). Cette loi tend à faire diminuer de 30 % la part des énergies fossiles en 2030 dans le mix énergétique français

3. Des sources d’énergies complémentaires

Bien penser son mix énergétique c’est savoir combiner des moyens de production adaptés qui se complètent. Placer les bonnes énergies aux bons endroits pour maximiser la production revient à étudier l’environnement naturel et climatique de la zone à équiper. En diversifiant les sources d’énergie, les atouts de chaque technique s’additionnent : sur une zone exposée au vent et ensoleillée, il y a tout intérêt à privilégier la combinaison de panneaux photovoltaïques et d’éoliennes plutôt que de tout miser sur l’un des deux.


Également, dans le cas des énergies renouvelables qui produisent au gré de la météo, de façon intermittente et imprévisible, multiplier les sources d’énergies permet de lisser la production et donc de mieux gérer les pics de consommation.

4. Un moyen de répondre aux nouvelles normes environnementales du bâtiment

Les normes environnementales du bâtiment sont en pleine évolution : dans le cadre de la RE2020, les bâtiments du tertiaire devront produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment dès 2020. Pour satisfaire ces nouveaux critères, l’une des solutions est d’optimiser l’espace des toits des bâtiments pour produire de l’énergie. Bien réfléchir son mix énergétique devient alors primordial.

Donec ut consequat. Donec quis Nullam velit, efficitur. id, id